Nous Celtes....

  • Annidée
  • info

Et oui, si l'on reprend la définition du petit Larousse :" Celte : Ensemble de peuples de même civilisation et parlant une langue de la famille indo-européenne, qui occupèrent une partie de l'Europe ancienne" ; ce sont bien nos ancêtres !

Le nom « Celte » apparaît vers 600 av. J.-C., au moment de la fondation de la colonie grecque de Massalia, future Marseille et oui bien de chez nous !

Féroces guerriers, n'ayant pas peur de la mort, chevauchant nus et casqués leurs petits chevaux, avec à la main une longue épée de 80 cm, les celtes sont pris pour des barbares aux yeux des auteurs classiques méditerranéens.

Malgré leur réputation, malgré les traces archéologiques qui attestent de grandes batailles (20 000 restes humains datés de 260 av. J.-C. comme sur le plateau picard de Ribemont-sur-Ancre) ou de sacrifices humains (des criminels probablement), les Celtes étaient loin d'être les barbares qu'on imagine. N'oublions pas en effet qu'il s'agit là d'un jugement porté par leurs adversaires et futurs vainqueurs.

Ces étonnants techniciens vivaient dans et par la forêt, contrairement aux peuples méditerranéens, ils n'utilisaient pas la pierre, mais surtout le bois, soit comme matériau, soit comme combustible (métallurgie) : Ils fabriquaient des cottes de mailles, des chenets, des fers à cheval, des éperons,et aussi le torque, collier interrompu et boulé, le casque, la très grande épée, le bouclier.

Ils utilisaient des procédés de décor du métal : émaillerie, étamage, dorure, argenture, gravure à l'eau-forte. Charrons, ils furent les créateurs de la charrue à roues (carruca) et de divers véhicules à deux ou à quatre roues, dont les types furent adoptés dans l'Empire romain.

Buveurs de cervoise et d'autres boissons apparentées à la bière et à l'hydromel, très amateurs de vins, ils inventèrent la tonnellerie et firent des seaux et des puits de bois suivant la même technique. Ils ont excellé dans la sellerie, la cordonnerie, le matelassage. Leur métallurgie leur procurait tout l'outillage voulu, et ils apparaissent ainsi comme un peuple d'artisans. 

On dit souvent que c'était une "Civilisation de bavards", de mystiques, de rêveurs, dont les entreprises guerrières ont souvent échoué, mais qui s'en sont consolés en les narrant plus tard comme des succès.

Auprès de chaque chef se trouvait un druide-conseil, le monde celte lui doit sans doute l'attachement à ses vertus morales guerrières. Les druides se transmettaient oralement leur savoir, qu'ils entouraient de mystère, le confiant seulement à une minorité, une élite. L'influence acquise tant par cette autorité culturelle que par les pratiques de la religion (divination) ; les druides ont été hostiles à l'effusion du sang, de même qu'ils ont dû contribuer à épurer la religion d'une tradition de rites sanglants. Les druides se transmettaient oralement leur savoir, qu'ils entouraient de mystère, le confiant seulement à une minorité ; ce qui eu pour conséquence de les voir disparaitre, les chrétiens ayant lancé une vaste campagne de diabolisation de cette culture !

La chrétienté originale, eut un certain mal à vaincre les druides, mais réussi à  s'installer dans le monde celtique et à la faire presque disparaitre...

Mais nous sommes toujours là....

source: http://bbouillon.free.fr/univ/hl/Fichiers/Cours/gaulois.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Annidée ©2017 -  Hébergé par Overblog